Comment réagir quand les enfants posent des questions à propos du Père Noël ? Continuer de leur faire croire à son existence ou bien leur dire la vérité ? Cette question est très souvent abordée et nous avons demandé à Marie, Maman de trois enfants, d’y répondre.

Est-il vrai que le Père Noël permet de développer l’imaginaire de l’enfant ?

Marie : « Les contes développent l’imaginaire de l’enfant, certes, mais personne n’affirme que leurs personnages sont vrais, que les fées, les lutins ou les elfes existent, par exemple, et encore moins qu’ils vont débarquer une nuit dans votre salon. Les enfants le savent, et très souvent, ils nous posent une question fondamentale pour eux : « dis, Maman, c’est vrai ou pas ? ». Alors vous leur répondez « non, les fées n’existent pas ».  Cela les rassure car ils ont besoin, en se confrontant au monde, de pouvoir démêler le vrai du faux, distinguer le réel de l’imaginaire. Faire cette distinction est capital pour leur développement humain dans l’intégralité de leur personne, comme aussi leur développement psychologique. Les parents sont les garants de cette réalité qu’on leur présente, leurs enfants ont besoin d’avoir en face d’eux un adulte qui est dans la vérité, qui est vrai. Du coup, faire croire au Père Noël qui descend par la cheminée pour déposer des cadeaux au pied du sapin – au demeurant une belle petite histoire – ressemble de près ou de loin à une supercherie. Personnellement, si je leur parle du Père Noël, c’est comme d’un joli conte ».

Ne pas lui dire la vérité, est-ce lui mentir ?

Marie : « Absolument, car on doit aux enfants la vérité, sinon c’est trahir leur confiance. Et la confiance entre les parents et les enfants, ça n’a pas de prix. »

Y a-t-il un risque, si un enfant ne croit pas au père Noël ?

Marie : « Quand j’étais petite, je savais très bien que le Père Noël n’existait, je n’aimais pas son personnage que je ne trouvais ni mince, ni élégant. Il ne me parlait pas d’amour. Je disais la vérité à mes camarades de classe, quitte à ne pas être écoutée… »

Au moment de la révélation, est-il possible que l’enfant perde confiance en ses parents ?

Marie : « Les enfants peuvent rapidement se demander pourquoi un lointain inconnu d’Europe du Nord leur fait de très beaux cadeaux, mais pas leur propre parents… Plus l’enfant grandit, plus les questions se posent : « Pourquoi Papa n’est jamais présent quand le Père Noël arrive ? ». « C’est Papa, dans les yeux du Père Noël ? ». Ou encore : « Comment le Père Noël fait-il pour distribuer tous les cadeaux aux enfants dans toutes les maisons en une seule nuit ? Même Amazon n’y arriverait pas ! ». Quand les enfants qui ont cru au Père Noël réalisent un jour – parfois en découvrant leurs parents déposer les cadeaux alors qu’on les croit couchés – que le Père Noël n’existe pas, c’est souvent un véritable drame pour eux ! Les psychologues le savent bien. L’enfant y croyait depuis tant d’années – depuis toujours – et soudain tout s’effondre. Cela engendre chez eux une grande tristesse provoqué par un sentiment de trahison. On leur a menti ! Cela insinue aussi chez eux un doute : « Mes parents me disent-ils toujours la vérité ? Après tout, ils m’ont menti tous les ans là-dessus… ». Cela nous montre qu’il faut toujours dire la vérité aux enfants, au risque d’en payer les conséquences, c’est-à-dire une perte de confiance préjudiciable à la relation et au dialogue parents-enfants, surtout à l’arrivée prochaine de l’adolescence. Et puis, les adultes se posent-ils vraiment la question de savoir si ce mensonge prémédité, régulier, « organisé », pourrait perturber leurs enfants ? A qui le Père Noël fait plaisir, au fond ? Aux parents ? »

Y a-t-il un âge auquel les parents doivent casser le mythe du père Noël ?

Marie : « Au risque de vous décevoir, le mieux serait de ne jamais faire croire à ses enfants à l’existence du Père Noël, puisque ce n’est pas vrai. D’ailleurs, à aucun âge de la vie, les parents ne peuvent mentir à leurs enfants. Mentir, c’est toujours faire le lit de relations conflictuelles avec ceux qu’on aime. Et si nous renoncions à la belle photo des arbres de Noël avec votre enfant dans les bras du Père Noël et qui lui fait un bisou, au profit des véritables traditions de Noël, qui sont tout aussi belles et ont l’avantage de l’authenticité ? Il serait préférable aussi de raconter à nos enfants la véritable histoire du Père Noël (lire aussi : Comment Saint Nicolas a-t-il donné naissance au Père Noël ?) et surtout, leur rappeler le véritable sens de la nuit de Noël, pour les chrétiens : c’est Jésus qui vient sauver l’humanité ! Ne l’oublions pas trop vite ! »

Et vous, qu’en pensez-vous ? Faites-vous croire à vos enfants l’existence du Père Noël ? Y avez-vous cru, enfant, et quels souvenirs en gardez-vous ? Venez en parler avec nous dans le chat’ ci-dessous.

Lire aussi :

 


ET SI ON PARLAIT DE NOËL ? VIENS CHAT'ER ! 👇



Vous aimez ce site ? Nous réalisons en ce moment une campagne de crowdfunding, aidez-nous