L’Etoile de Bethléem ou l’étoile de Noël est le signe qui aurait indiqué aux rois mages la naissance de Jésus.

Selon cette tradition chrétienne, les rois mages aurait suivi cette étoile pour rencontrer le nouveau né, comme nous le raconte Saint Matthieu dans son évangile « et voici que l’astre qu’ils avaient vu à son lever, les précédait jusqu’à ce qu’il vint s’arrêter au dessus de l’endroit où était l’enfant. »

D’où vient cette étoile ?

Nous ne savons pas vraiment s’il s’agit d’une étoile, ce qui est sûr c’est que les astronomes de l’époque utilisaient le terme « étoile » pour désigner un grand nombre d’objets stellaires comme les comètes ou les planètes. 

Plusieurs théories sont avancées par rapport à l’étoile de Bethléem, il s’agirait soit d’un miracle, d’un évènement astronomique réel, d’une interprétation astrologique ou d’une fable pieuse.

Les théories de son origine

Un miracle 

Dieu aurait fait apparaitre cette étoile visible uniquement des mages et des bergers pour les diriger vers le nouveau né. L’importance de cette fête pour les chrétiens pourraient justifier ce miracle.

Une explication scientifique

Comme on le disait un peu plus haut, les astronomes de l’époque donnaient le nom d’étoiles à tout corps brillant qu’on pouvait apercevoir dans le ciel. Il pouvait s’agir également d’une lumière mouvante, visible en plein jour, ce qui pourrait correspondre à une comète. Dans certaines civilisations, l’arrivée d’une comète était signe de mécontentement divin, ce qui ne pourrait concilier la venue d’un messie et cet événement.  Après plusieurs recherches, un des professeurs de Cambridge a identifié qu’à l’époque de Jésus, les comètes étaient associées à la naissances des grands rois !

Tout semble croire qu’il y a une belle signification royale derrière cette grande lumière ! 

On peut admirer la comète de Halley représentant l’étoile de Bethléem, sur l’un des tableaux du célèbre peintre Giotto di Bondone dépeignant l’adoration des mages à l’Eglise de l’Arena à Padoue.

Une conjonction des planètes

Une autre des explications possibles, serait la conjonction des planètes. Selon l’astronome allemand Johannes Kepler, l’étoile de Bethléem a pu exister sous la forme de trois conjonctions entre les planètes Sature et Jupiter. Cette conjoncture peut avoir lieu si les deux planètes sont en opposition au moment de leur rencontre. Elles vont ensuite s’aligner tout en se rapprochant.

Ce phénomène est très rare mais il semblerait que l’année 2020 soit propice à cette grande lumière !

En effet, cette année, les planètes Jupiter et Saturne seront très proches et il sera possible le 21 décembre de contempler cette rareté astronomique.

A l’heure actuelle, il n’y a pas encore eu d’unanimité sur l’origine de cette « Etoile » vous pouvez donc vous en faire votre propre interprétation !

Que la lumière de Noël réchauffe nos coeurs

“L’Étoile de Bethléem” donc, sera visible pour tout l’hémisphère Nord, une heure après le coucher du soleil, et ce dès le 16 décembre et tout au long de la quatrième semaine du mois. Pour les chanceux munis d’un télescope, vous pourrez également apercevoir les plus grandes lunes de Jupiter et de Saturne.

Vous pourrez la contempler à œil nu, si les conditions météorologiques vous sont profitables.

Et si nous nous mettions à la place des mages : irions-nous à la crèche en suivant cette lumière ?

Et si on en parlait ensemble ? (Chat' anonyme et gratuit)