Depuis quand fêtons-nous Noël ?

Depuis l’Antiquité, l’homme a toujours fêté le solstice d’hiver. A partir de cette date, les jours commencent à rallonger. Depuis que l’homme cultive, il attend avec impatience le retour du soleil et le dégel, qui apporteront les promesses de fécondité de la terre, dont dépendra la nourriture à venir.

Dans l’antiquité romaine, des réjouissances qui s’étendaient du 17 au 24 décembre avaient lieu en l’honneur du dieu des semailles et de l’agriculture les « Saturnales ». Cette date était aussi très importante dans l’Empire romain parce que depuis le règne d’Aurélien (275 après JC), l’empereur romain était considéré comme une incarnation divine, et sa date symbolique de naissance était le 25 décembre. Lorsque les Romains se convertirent au christianisme, la date resta, mais l’affectation changea !

Pourquoi le 25 décembre ?

Avant même la période chrétienne, de nombreuses fêtes populaires et étaient célébrées au mois de décembre :

  • Le jour du solstice d’hiver avait aussi lieu la fête de l’anniversaire de Mithra, le dieu du soleil invaincu. Cette date a été fixée par erreur le 25 décembre par le calendrier de Jules César.
  • À Rome, du 17 au 24 décembre, on fêtait les saturnales. Ces célébrations étaient vouées à Saturne, le dieu des semailles et de la fertilité.
  • On trouve des traces des fêtes similaires chez les Teutons, les Celtes et les Scandinaves.
  • Les premières fêtes pour la naissance de Jésus ont eu lieu le 6 janvier dans les premières églises en Orient.
  • En 330, l’empereur Constantin officialisa le remplacement du dieu solaire par la naissance du Christ : c’est là que Noël commence à prendre forme !
  • En 381, l’empereur Théodose retint la date du 25 décembre comme jour de fête en Occident, tout en conservant l’adoration des Mages le 6 janvier ».

Lire aussi : Les rois mages, légende ou réalité ?

Noël s’est installé progressivement

Dans l’Égypte ancienne, le soleil nouvellement né était représenté par l’image un jeune enfant. En Orient, le culte de Mithra, divinité de la lumière, voulait que l’on sacrifiât, le 25 décembre, un jeune taureau, pour célébrer la naissance du dieu solaire.

Au début du christianisme, la fête de Noël n’existait pas. Seule la Résurrection du Christ donnait lieu à une célébration. C’était la joie de Jésus vivant avant la joie de Jésus qui est né !

C’est à partir du IVe siècle que l’Église a adapté la fête païenne du Solstice, en lui donnant un sens nouveau. Noël n’est pas la fête de la naissance de Jésus, dont on ne connaît pas la date exacte, mais la célébration du Seigneur venant dans le monde.

La première messe de minuit fut célébrée le soir Noël de 440 par le pape Sixte III. Petit à petit, la fête de Noël va prendre la forme que nous lui connaissons actuellement.

Sous son règne Charlemagne instaura les trois messes de Noël, usage qui s’étendit à tout son Empire ! A partir du 12ème siècle, la fête de Noël devint la plus importante de l’Occident chrétien.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Venez en parler avec nous par chat’ !


ET SI ON PARLAIT DE NOËL ? VIENS CHAT'ER ! 👇



Vous aimez ce site ? Nous réalisons en ce moment une campagne de crowdfunding, aidez-nous