Connaissez-vous « Noël », ce poème de Paul Verlaine ? Il est tiré de Liturgies intimes, recueil de poèmes publié en 1905, mais écrit dès 1892, au crépuscule d’une vie décousue pendant la quelle il renoue avec la foi catholique lors d’un séjour en prison, influencé par la vie de Saint Benoît Labre, pèlerin mendiant français qui parcourut les routes d’Europe et surnommé le « Vagabond de Dieu ». Paul Verlaine retrouve alors la foi catholique et écrit des poèmes inspirés, dont les Liturgies intimes (1892) qui prendront place dans ses Œuvres Posthumes.

Son poème Noël loue la simplicité et la beauté de l’enfance, sa « toute-faiblesse », et ainsi la capacité de Dieu à se faire proche de nous et de notre humanité. A la fin du poème, il pose une question sur le sens de la vie : nous conduit-elle au bonheur, à la béatitude, ou au calvaire de la croix ?

 

Petit Jésus qu’il nous faut être,
Si nous voulons voir Dieu le Père,
Accordez-nous d’alors renaître

En purs bébés, nus, sans repaire
Qu’une étable, et sans compagnie
Qu’une âne et qu’un bœuf, humble paire ;

D’avoir l’ignorance infinie
Et l’immense toute-faiblesse
Par quoi l’humble enfance est bénie ;

De n’agir sans qu’un rien ne blesse
Notre chair pourtant innocente
Encor même d’une caresse,

Sans que notre œil chétif ne sente
Douloureusement l’éclat même
De l’aube à peine pâlissante,

Du soir venant, lueur suprême,
Sans éprouver aucune envie
Que d’un long sommeil tiède et blême…

En purs bébés que l’âpre vie
Destine, — pour quel but sévère
Ou bienheureux ? — foule asservie

Ou troupe libre, à quel calvaire ?

Paul Verlaine

Et vous, pensez-vous être un être vraiment libre ? Venez en parler avec nous par chat’ !

Pour aller plus loin :

Et si nous parlions de Noël ensemble ? (Chat' anonyme et gratuit)