Connaissez-vous cette magnifique méditation de Mère Teresa sur Noël ?

Qui était mère Teresa ?

Mère Teresa a été béatifiée par Jean-Paul II en 2003 et canonisée par le pape François en 2016. Elle était une femme courageuse et déterminée, raconte l’écrivain et journaliste italien Renzo Allegri, qui a connu la sainte personnellement. Il avait remarqué cet attachement très profond qu’elle avait pour Noël, comme elle le lui avait expliqué : « C’est un symbole de souffrance et en même temps celui du triomphe de l’humanité, de l’homme, comme fils de Dieu. Souffrance parce qu’en naissant Jésus est venu dans un monde d’exil et d’épreuves ; triomphe parce qu’en se faisant homme, il a sauvé l’humanité, a vaincu la mort et offert la résurrection ».

Noël 1948…

C’est d’ailleurs le jour de Noël 1948, que Teresa avait quitté sa congrégation des sœurs de Notre-Dame de Lorette — après 20 ans de service — pour commencer sa nouvelle vocation, avec l’accord du pape Pie XII : « sauver les pauvres », comme le lui avait demandé Jésus avec empressement, deux années auparavant, alors qu’elle était en voyage dans un train parti de Calcutta. Elle avait alors entendu de lui un « J’ai soif ! » retentissant, à travers les pauvres. Un jour qu’un journaliste l’interrogeait sur ce qu’il fallait changer pour que le monde aille mieux, elle avait répondu : « vous, et moi ». N’est-ce pas une merveilleuse pour notre temps ?

Alors méditons avec elle sur Noël, et que du haut du Ciel, elle nous obtienne de nombreux cadeaux de Dieu dans nos vies !

Méditation de Mère Teresa sur Noël

C’est Noël chaque fois que vous souriez à votre frère et lui tendez la main,

chaque fois que vous vous taisez pour écouter quelqu’un,

chaque fois que vous tournez le dos aux préjugés qui relèguent les opprimés aux confins de leur isolement,

chaque fois que vous espérez avec les prisonniers, ceux qui sont chargés du poids de la pauvreté physique, morale ou spirituelle,

chaque fois que vous reconnaissez avec humilité vos limites et votre faiblesse.

C’est Noël chaque fois que vous permettez à Dieu d’aimer les autres à travers vous.

Prions Dieu qu’à Noël nous puissions accueillir Jésus non dans la froide mangeoire de notre cœur, mais dans un cœur plein d’amour et d’humilité, animé par la chaleur de l’amour que nous avons les uns pour les autres.

Mère Teresa

Cette méditation vous interpelle ? Venez en parler avec nous sur le chat’ :

Tant que vous n’écouterez pas Jésus dans le silence de votre cœur, vous ne pourrez pas l’entendre dire « J’ai soif » dans le cœur des pauvres.

Mère Teresa

Pour aller plus loin :