Sonam Shaikh, indienne musulmane de 28 ans, ne connaissait rien de la foi chrétienne.  Jusqu’à ce qu’un collègue de bureau, catholique, l’invite à participer à la messe de minuit…

Née d’un père musulman et d’une mère hindoue, Sonam Shaikh n’avait jamais imaginé qu’écouter l’Évangile à la messe de minuit constituerait «le premier pas vers le christianisme».  La jeune femme est née à Calcutta en mai 1989. Elle a passé son enfance au Népal, où son père avait déménagé pour son travail, puis est retournée en Inde en 1996. Elle est diplômée d’une école de commerce. Le tournant de sa vie est survenu en 2011, lorsqu’un collègue l’a invitée à assister à la messe de minuit. Jusque-là, elle n’était jamais été dans une église, mais à ce moment-là, elle a senti quelque chose en elle : « J’ai immédiatement commencé à aimer ce Dieu puissant », expliquera-t-elle plus tard.

Elle nous raconte l’histoire de son coup de foudre pour Jésus

Au cours de ma carrière professionnelle, raconte-t-elle, j’ai rencontré un jeune catholique qui m’a invité à la messe de minuit de Noël en 2011. Étant musulmane, pendant vingt-deux ans de ma vie, je n’étais jamais entrée dans une église catholique auparavant, et je ne savais rien du christianisme.

J’ai accepté volontiers son invitation à la messe de minuit de Noël en tant qu’événement social et culturel. Tout m’a fasciné. Le simple fait d’être présent à la messe a été une expérience merveilleuse et magique. Les longues processions d’entrée avec les vêtements des prêtres, les servants d’autel, m’ont émerveillée…

Je n’étais pas préparée à cette grandeur. Au fur et à mesure que la messe progressait, le prêtre s’est approché et a commencé à lire l’Évangile (d’après ce que j’ai appris par la suite), avec le récit de la naissance du Christ. C’était comme un coup de foudre, écouter la Vierge concevoir par le Saint-Esprit, les anges chantant le fils de Dieu naissant !

C’était au-delà de mon imagination. Ce Dieu était si puissant, que tout changeait sur Sa Parole. Cette puissance de Dieu a suscité en moi un désir intense de le connaître et j’ai immédiatement commencé à aimer ce Dieu puissant par son amour. Ce fut une expérience gravée dans ma mémoire, le premier pas vers le christianisme… C’est ainsi que mon désir de suivre cette foi catholique a commencé et c’est ainsi que j’ai commencé à cheminer vers le baptême, avec un accompagnement spéficique…

Cet accompagnement a été pour moi une expérience très utile et positive. Je pensais qu’on ne nous enseignerait que des prières et la lecture de la Bible (la parole de Dieu), mais c’était plus que ça.  Je croyais que mon amour pour le Christ et mon voyage avec lui étaient une expérience personnelle, intime, concernant ma vie privée. Cependant, grâce à cette accompagnement, j’ai compris que cette expérience devait également être partagée avec d’autres !

Mon respect pour le Seigneur est devenu plus profond et plus fort. Lire la parole de Dieu et avoir une conversation avec lui sont devenus des éléments très importants de ma vie.  L’engagement, l’endurance et le soutien de toute l’équipe d’accompagnement ont également mûri mon amour pour la foi chrétienne. Ces personnes servent de façon désintéressée à nous donner la Bonne nouvelle !

Voici quelques expériences vécues au cours de mon parcours.

La première retraite spirituelle de ma vie

Avec cette retraite, j’ai appris combien Jésus nous a aimés et nous aime encore. Il a été humilié, il a souffert sur la croix, et il a versé chaque goutte de sang pour racheter le monde entier. J’ai appris à être plus indulgent, plus compatissant et à pouvoir partager mes expériences.

Je suis plus proche de Dieu et de ma famille, de mes amis, de mes voisins et de tous les autres. Ma foi est devenue plus forte en Dieu, et le chemin de Dieu pour moi et pour les autres. Tant de grâces, tellement de gratitude ! Je vois et entends différemment à cause de mes lectures et de la méditation des Écritures saintes et de la vie avec Dieu en moi.

Cérémonie d’accueil

Le rite d’accueil : c’est le premier rituel accompli dans l’Église, suivi de la messe. Nous avons été progressivement initiés, je suis venu à réaliser et à admettre ce que Dieu a signifié pour moi et que la relation avec Lui m’avait fait murir et m’a renforcée.  Lorsque je me suit tenu devant l’autel pour la première fois, cela a été pour moi le plaisir le plus impressionnant qu’un être humain soit capable de ressentir : j‘étais rempli de joie lorsque nous avons été présentés à la paroisse, lorsque nous avons nous avons reçu les bénédictions du prêtre, et que tous priaient pour nous !

Cérémonie d’élection

Le rite d’élection – c’est à dire être choisie par la communauté chrétienne – est l’étape qui précède la réception des trois sacrements d’initiation (le baptême, la sainte eucharistie et la confirmation, dans la quelle on reçoit l’Esprit Saint). C’est la fin de mon accompagnement au baptême, en présence de l’évêque  ! Recevoir sa bénédiction été l’un des moments les plus émouvants de ma vie, j’en étais très fière. En me rapprochant de la célébration de Pâques (désireuse d’être baptisée et de recevoir le sang et le corps et le sang du Christ à travers la messe), je prie pour que tout le monde soit fidèle et loyal envers notre Seigneur !

Lavement des pieds

Nous devrions toujours être humbles et doux, c’est le sens de ce rituel… car Jésus a lavé lui-même les pieds de ses disciples ! Nous devons abandonner notre ego, notre fierté et notre égoïsme…  J’étais bouche bée à la fin et mes yeux se remplirent de larmes parce que c’était le sentiment le plus humble que j’aie jamais connu. Même nous, les candidats au baptême, avons eu la chance de laver les pieds de nos animateurs, et cela a été un sentiment de satisfaction et a changé notre vision des autres… Cela ressemble à l’amour et au souci des autres. Je prie qu’après notre baptême, nous puissions rester fidèles et attachés au Christ, notre Seigneur ! Tout à Jésus je me rends,  Tout à Lui je me donne librement.

Source : AsiaNews