Comme le rappelait le pape François dans sa lettre sur le sens de la crèche de Noël, celle-ci est “un tableau vivant de la création”, et “toute la création participe à la venue du Messie”. Aussi, Noël peut être une occasion de conversion écologique pour chacun d’entre nous !

Pour un Noël plus écologique, le vivre d’une nouvelle manière

L’Avent est justement une période nouvelle qui nous invite à vivre un temps nouveau, d’une nouvelle manière. Pendant l’Avent, à la messe, les lectures tirées de la Bible évoquent souvent la beauté de la création (1), ses plantes et les animaux qui la peuplent…

Noël ne peut devenir une fête de l’argent roi : à nous de veiller à ce qu’elle reste la fête du Petit roi de la création : l’Enfant Jésus était d’ailleurs le nom donné aux premiers marchés de Noël !

L’écologie n’est donc pas pour nous un slogan politique pour faire plaisir ou sensation, mais un véritable art de vivre à découvrir, afin que ce Noël que nous vivons aujourd’hui puisse être vécu tout aussi beau, avec sa création, par les générations futures.

Alors, pour vivre une véritable conversion écologique, à nous d’expérimenter personnellement des attitudes plus respectueuses de la planète et des hommes.

Par exemple :

  • éviter d’acheter des cadeaux acheminés depuis l’autre bout du monde !
  • privilégiez des emballages en papier recyclé, et pourquoi pas en papier craft, le moins traité du marché ?
  • ne pas gaspiller la nourriture, en particulier lors des réveillons et repas de famille
  • adopter des réflexes simples comme éteindre des lumières inutiles ou couper des appareils électriques qui consomment trop d’énergie (quitte à le faire au profit des décorations de Noël  qui brilleront d’autant mieux !)
  • choisir des guirlandes lumineuses de Noël à basse consommation (Led voire solaires : c’est tout nouveau !)
  • limiter l’achat de nouvelles décorations de Noël, éviter la neige artificielle, aux particules polluantes et préférer en trouver dans la nature, lors d’une marche en forêt, par exemple
  • choisir un sapin naturel issus de producteurs locaux (Jura ou Morvan), si possible avec un label respectueux de l’environnement (“plante bleue”, “Milieu Programma Sierteelt” ou “agriculture biologique”)
  • ou acheter un sapin artificiel (ils en existent de très beaux, amortis en peu d’années !)
  • profiter de Noël pour écrire un « pacte écologique domestique » au sein de votre famille
  • trier bien vos déchets (mais ça, vous le faites déjà !)

Pour aller plus loin :

N.B. : Si vous décidez de vivre un Noël écologique à la suite de cet article, faites-en nous part en commentaire !

Notes

(1) Comme celle du deuxième dimanche de l’Avent en Isaïe 11,1-10 qui évoque le rameau d’olivier et les animaux…