Selon l’Évangile de saint Luc, Jésus est né dans une étable car ses parents n’ont pas trouvé un espace approprié dans « salle haute, salle de séjour » ou kataluma (« καταλυματι »). Ce terme se traduit pas par « hôtellerie », « auberge » ou « relais de caravansérail » mais désigne plus probablement la chambre prévue pour les hôtes de passage. Peut-être que la famille élargie de Joseph  était nombreuse à venir se faire recenser à Bethléem ?

A propos de l’étable

L’Evangile utilise le terme grec φάτνῃ, phatnê, traduit en latin par praesepiumn, ce qui désigne l’étable à l’étage inférieur d’une maison israélite ou en plein air dans sa cour. A l’époque, une famille de condition moyenne y abritant la nuit un âne, une vache ou quelques moutons. Selon Wikipédia, ce terme désigne également la stalle d’une étable, le râtelier ou la mangeoire.

Marie a placé l’Enfant-Jésus dans cet endroit sans-doute attenant à la kataluma, mais l’Evangile précise s’il s’agit d’une auge de pierre, surmontée d’un râtelier de bois destiné à porter le fourrage des bestiaux comme l’évoquent souvent les scènes de la Nativité.

On peut considérer que l’étable fournissait chaleur et discrétion nécessaires pour un accouchement, alors que la chambre d’hôtes était pleine ou trop petite. La mangeoire pour les animaux est désignée par le francique *krippia, en latin cripia, d’où est issu le mot « crèche » qui désigne spécifiquement à partir du XIIIe siècle la mangeoire dans laquelle le Jésus a été déposé à sa naissance.

Et toi, qu’en penses-tu ? Viens en parler avec nous sur le chat’ !

chat'e avec nous !

Eclairage en vidéo : l’étable, un lieu digne pour accueillir le messie ?

Une étable, est-ce un lieu digne d’accueillir le Messie à Noël ? L’éclairage de KTO avec le père Henry de Villefranche et Geneviève de Taisne :

Pour aller plus loin :


ET SI ON PARLAIT DE NOËL ? VIENS CHAT'ER ! 👇



Vous aimez cette plateforme ? Aidez notre association, qui ne vit que de dons, par un don, maintenant, même petit : aidez-nous