La lumière de Noël en clip : Regarde cette étoile / Qui guide les bergers /  Quand l’horizon se voile /  De nuages légers… Te voilà enfin Noël /  Oui nous t’attendions Noël /  Tant attendu, mais inattendu… / Te voilà enfin Noël ! 

Un clip du groupe No Shame, produit et réalisé par l’Eglise réformée du Marais…

Ils expliquent…

Si on l’écoute avec attention, on se rend compte la trame de cette chanson évoque une « bataille » entre d’une part un groupe de chanteurs qui évoquent plutôt un Noël de « douceur », et d’autre part un rappeur qui n’est pas vraiment d’accord. Au fur et à mesure, le rappeur va amener les chanteurs à préciser de plus en plus leur message, et à témoigner de ce qui fait la véritable lumière de Noël : c’est Jésus, le « baby de Bethléem », né dans la mangeoire.

Oubliez les Père Noël qui passent 364 jours à vous voir vous comporter bien ou mal, et qui finalement n’en ont rien à faire, et vous apporteront leur cadeau. Vous voulez en savoir plus sur les Père Noël ? Et sur les cadeaux ? Noël c’est aussi les sapins dans les maisons, les réunions de famille et les traditionnels repas. Dans nos rues c’est la débauche de lumières. Mais à Bethléem, c’était la crèche surtout, avec un enfant “sur la paille”, Jésus, que beaucoup ont reconnu comme étant le Fils de Dieu, c’est-à-dire Dieu fait homme. Vous voulez en savoir plus sur Jésus ? Le plus important, c’est de s’adresser à lui, de lui parler. On appelle ça prier. A bientôt peut-être ?

 

Les Paroles

Regarde vers le haut,
Les collines enneigées,
Regarde comme c’est beau,
L’hiver n’a pas changé.
Regarde cette étoile,
Qui guide les bergers,
Quand l’horizon se voile,
De nuages légers.

Jours de douceur,
Les flocons blancs
Tombent du ciel.
Jours de bonheur
Pour les enfants,
C’est ça Noël ?

Te voilà enfin Noël
Oui nous t’attendions Noël
Tant attendu, mais inattendu
Te voilà enfin Noël !
Frère, atterris, c’est pour tes thunes
Qu’ils veulent t’enterrer.
Tu rêves, endormi,
Mais tu te réveilleras, plus qu’atterré !
Sourires faussés, Noël, c’est fou, c’est
L’arnaque qui pompe le plus… un fric fou !
Il passe à l’action, le
Gros type en rouge à la barbe blanche
Qui chaque jour, eh yo, planche
Sur comment tout te prendre
Jusqu’à ton caleçon. Ma parole !
Fais attention, garçon, pour tes gosses.
Infini : ils l’ont cloné par millions, de toute façon,
Avec sa barbe en plastoc,
Rires, sourires en toc,
L’arnaque du siècle,
Mec, je t’assure, elle est mastoc !
Et c’est ça Noël ! Hein.

Jours pour rêver,
Bonheur suprême
La vie est belle.
Jours pour aimer
Ceux qui nous aiment
C’est ça Noël ?

Te voilà enfin Noël
Oui nous t’attendions Noël
Tant attendu, mais inattendu
Te voilà enfin Noël

Trop de monde, trop de sacs,
Trop de trucs, trop de vrac,
Trop de stress, trop de fous,
Trop de jouets, trop de tout !
Les super, les hyper-marchés
Ont leurs lumières déclenchées,
C’est l’enfer, pour bien te faire cracher.
Frère, faut tout acheter !
C’est ça Noël ? Pfff…
J’ai plutôt l’impression que
Je viens de me faire crocheter !

Noël, no hell ! No more hell ! No more hell !
Noël, no hell ! No more hell ! No more hell !
Noël, no hell ! No more hell !

Fini l’enfer, c’est une nouvelle bonne !
Fini l’enfer, c’est une nouvelle donne!

Dieu est sur la paille, comme toi,
Lui aussi n’a pas de toit,
In X L 6 D O gloria
Paix sur la terre pour les hommes
Aux femmes, salam, peace, shalom.
Est-ce fini les flingues en plastique pour nos fistons
Pour les fillettes, les plans « string & séduction » ?

C’est ça le Noël que j’aime
Le baby de Bethléem.

Te voilà enfin Noël
Oui nous t’attendions Noël
Tant attendu, mais inattendu
Te voilà enfin Noël

Ecœuré par la réalité,
Ma parole ! J’ai réalisé
Que l’étable de Bethléem
Dans nos rues s’est dématérialisée.
J’suis pas déshumanisé,
Alors si tu m’entends, eh, Dieu,
Si jamais tu passes dans le coin
Oui, toi qu’on aime tellement idéaliser :
J’ai un tas de choses à partager ;
Dans l’étable de mon cœur,
Tu pourras t’allonger…

Noël, no hell, no more hell !…

Source : noel.nohell.fr